Rubrique du site

Accueil

Musée virtuel

Parcours moto

Balades

Porcaro

Sites Web

En Préparation


Rassemblements
Porcaro 2003
Le rassemblement (25° pèlerinage)
Album photos (P1)
Album photos (P2)
Porcaro 2002
Le rassemblement (24° pèlerinage)
Album photos (P1)
Album photos (P2)
Album photos (P3)
Porcaro 2001
Le rassemblement (23° pèlerinage)
Album photos (P1)
Album photos (P2)
Album photos (P3)
Porcaro 2000
Le rassemblement (22° pèlerinage)

Porcaro 2001 - Le 23° pèlerinage

23° pèlerinage et 2° participation. Pour cette occasion, nous décidons de nous rendre sur le site de Porcaro dès le soir du 14 août.

Mardi 14 août 2001

Vers 20h00, le trafic aux environs du village de tentes est intense, à la mesure de l'espace réservé au campement. Répartis sur l'ensemble du site, les baraques à sandwichs, à Kebab et autres spécialités régionales, cohabitent avec les tentes. Le chemin d'accès au village est étroit, et malgré l'encombrement les "Burns" se succèdent à un rythme infernal au fur et à mesure des incidents (moteur explosé, pneu éclaté). L'ambiance est conforme à tous les rassemblements de motards.

Vers 21h00, départ vers le village de Porcaro pour suivre la Procession aux flambeaux. Sur la route qui traverse le village, l'atmosphère est toujours typiquement motard avec une multiplication de roue arrière. Ce n'est que vers l'église de Porcaro que le calme revient, malgré l'abondance de machines. Après avoir garer la moto et acheter le flambeau, nous déambulons dans les environs de l'église afin de rechercher le lieu de procession. Déception : nous manquons la procession qui à notre grand regret se déroule à pied. Sans autres informations, nous avions imaginé une procession à motos.

Mercredi 15 août 2001

L'organisation de la manifestation est toujours d'aussi bonne qualité. Les voitures, qui se rendent à Porcaro, sont détournés avant le village vers des parkings dédiés. Les motos quand à elles sont guidées vers le lieu de rassemblement à proximité de l'autel où la procession amènera la Madone et où la messe sera dite.

Par chance et comme l'année dernière, le temps est au beau fixe. La procession est ouverte cette année par un bagad local. La foule autour de la procession de la madone n'étonne toujours, la tradition bretonne et la culture motarde n'étant pas naturellement liées. Même s'il semble y avoir moins de machines que l'année dernière, ce rassemblement reste impressionnant. Une dépêche AFP fait état de 15000 motards, les organisateurs avancent le chiffre de 20000. A l'issue de la messe, c'est le rush pour faire bénir la moto. C'est vraiment à qui passera avant l'autre, des fois que l'eau bénite vienne à manquer. rien ne sert que courir, tout viendra à point pour qui sait attendre, d'autant plus que la balade ne démarre qu'à 15h00. Dans tous les cas de figure, il reste largement le temps de se restaurer sur place. C'est une foule importante qui assiste au passage des motos à l'issue de la bénédiction et qui canalise la circulation jusqu'au centre du village.

Si la balade commence effectivement vers 15h00, c'est bien plus tard que nous prenons la route. Comme l'année dernière, le nombre de machines qui participent à la découverte des petites routes de la région est pharaonique. Les forces de l'ordre sont également omniprésentes et accompagnent la manifestation en hélicoptère. Sur tout le parcours, c'est une ambiance "Tour de France" qui nous attend de Porcaro à Ploërmel que nous atteignons après plus de 2 heures de route et 70 kilomètres. Comme l'année dernière, la balade se termine dans un gigantesque embouteillage pour atteindre la place centrale.

Une journée à Porcaro, est une journée dense, riche en échange et en émotion et somme toute éprouvante. La partie la moins fatigante n'est certainement pas la balade qui nécessite une attention de tous les instants.

Facilités
Le plan du site
Ajouter le site à vos favoris

Galerie Photos
Porcaro 2001 - Le village de toiles
Porcaro 2001 - Le rassemblement et l'autel
Porcaro 2001 - La ballade

Le parcours


KitGrafik.com